( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le manque d’offre dans les capitales fait flamber le prix des logements en périphérie

 -  -  30412


Murcie, l’Andalousie et la Catalogne sont en tête de la hausse des prix au deuxième trimestre de l’année. Dans 18 provinces seulement, le prix au mètre carré est inférieur à mille euros. (EjePrime)

Les prix élevés du logement s’étendent. Selon un rapport publié par le cabinet de conseil Gesvalt, le manque de logements dans les grandes villes espagnoles est à l’origine de la flambée des prix des populations de ses régions métropolitaines.

Des villes telles que Getxo, Pozuelo de Alarcón et Sant Cugat del Vallès ont vu le prix du mètre carré dépasser les 3.100 euros, tandis que celui de Majadahonda ou de Las Rozas avoisinait les 2.850 euros.

Le prix moyen en Espagne s’est établi à 1.414 euros par mètre carré, ce qui représente une augmentation de 2,8% d’une année sur l’autre. Murcie, avec une augmentation de 10,1% d’une année sur l’autre, l’Andalousie, de 9,5% et la Catalogne, de 8,5%, ont mené la croissance, tandis que les prix ont chuté de 7,7% en Castille-León et 2% en Estrémadure.

Quoi qu’il en soit, les Îles Baléares restent la communauté autonome avec le mètre carré le plus cher (2.384 euros), suivie de Madrid (2.235 euros) et du Pays basque (2.203 euros).

En ce qui concerne les locations, la province de Barcelone reste en tête du classement, avec un prix qui s’élève à 16,68 euros par mètre carré, suivie de Madrid avec 15,74 euros, des îles Baléares, de 14,32 euros et Guipúzcoa, avec 14,02 euros.

Source et suite: EjePrime

Newsletter

30 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter