( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le phénomène du “coliving”: pourquoi les gros investisseurs parient sur cette formule

 -  -  1701559


Greystar, Blackstone, DoveVivo ou Attico ont beaucoup misé sur ces actifs locatifs avec des services partagés pouvant être développés sur des terrains résidentiels ou tertiaires.

Yolanda Duran (Brainsre.news) 05/10/2021

Le coliving, formule de location avec services communs – et intérêts -, est un créneau commercial très spécifique de la location.

Il mêle des concepts issus de la location demi-séjour, des résidences étudiantes et des usages hôteliers. On parle de lits ou d’unités, contrairement aux euros mensuels par m2 d’une location traditionnelle.

Et il devient une alternative à l’exploitation de terrains pour des bureaux, des hôtels ou des résidences, car il permet ce type de construction d’actifs à louer. Bien qu’il existe encore des lacunes juridiques en Espagne sur l’activité.

Ainsi, il n’est pas étonnant que les fonds d’investissement, les promoteurs traditionnels et les opérateurs spécialisés dans les actifs résidentiels parient ou évaluent les investissements dans ce type d’actifs.

Les prévisions

Selon les projections de CBRE, 4 000 nouveaux lits devraient être lancés sur le marché, qui sont actuellement en préparation. C’est un secteur qui en compte actuellement à peine 500 et qui multipliera son offre par cinq.

Le pourcentage d’investisseurs qui ont l’intention d’augmenter leur investissement dans des actifs “ vivants ” est passé de 41% à 59%, mais ils révèlent que le principal problème pour y parvenir est la «pénurie de produit adéquat», selon une enquête menée auprès des investisseurs. par le cabinet de conseil JLL.

Qu’est-ce que le coliving

Le terme coliving est un concept importé des États-Unis qui «tente de partager des espaces et des expériences», comme l’explique Javier Caro, directeur de Coliving chez CBRE Espagne. Il ne s’agit pas seulement de vivre dans un appartement partagé ou dans une résidence hôtelière, mais “un nouveau concept résidentiel qui comprend, en plus de l’hébergement, des services et de la communauté”, explique le gérant.

Le préfixe «co» n’est pas un hasard, il fait référence à la communauté, de sorte que les locataires de ce type de propriété doivent être proches d’âge, liés à des professions ou des loisirs.

«En Espagne, il rencontre un franc succès auprès des nomades, professionnels entre 25 et 35 ans, qui privilégient la propriété à la liberté de mouvement et la location dans des immeubles où les activités, le sport ou l’information sont partagés», explique Caro.

Comment sont les loyers?

Les changements sociologiques déjà en cours en Europe pour des raisons démographiques ont été accélérés par l’incertitude économique découlant de la pandémie.

Les prix élevés du logement, les besoins en logement des groupes qui ont été exclus de l’accès au logement, et un écart de produit pour les professionnels qui passent entre un et trois ans dans un pays ou une ville, les étudiants de troisième cycle, les MBA, y contribuent. Divorcé… Partage les dépenses et la vie dans une communauté de personnes partageant les mêmes idées peuvent être très rentables pour les investisseurs et les utilisateurs.

Bien qu’il n’y ait pas de données spécifiques pour ce type de produit, si nous analysons le prix de location mensuel des appartements d’une chambre, au premier trimestre 2021, le loyer en Espagne coûtait en moyenne 695 euros par mois. Ce sont des données obtenues à partir de la plate-forme Big Data immobilière de Brainsre.

Si nous allons à la commune de Madrid, le loyer augmente à 889 euros par mois. Dans le cas de la Communauté de Madrid, il s’élève à 886 euros par mois.

Hausse prépandémique

Le déclenchement de la pandémie, le retour de l’offre qui a été détourné vers la location d’appartements touristiques et l’augmentation des investissements immobiliers à louer ont modéré la hausse imparable des prix qui avait lieu, en particulier à Madrid et Barcelone.

Ainsi, les données fournies par la plateforme Brainsre indiquent que par rapport au premier trimestre 2020, le loyer en Espagne est passé à 791 euros par mois. Si nous allons dans la commune de Madrid, le loyer mensuel grimpe à 1 052 euros par mois pour ces petits appartements. Et dans la communauté autonome, des baux de 1 008 euros par mois ont été enregistrés.

Par quartier, les prix sont également très différents, selon les quartiers plus centraux ou éloignés des centres d’affaires ou d’études. Par exemple, une location à Tétouan, l’un des quartiers où le coliving est envisagé, coûte 823 euros par mois, avec une augmentation de prix de 13,99% depuis le premier trimestre 2016.

Si on s’éloigne vers les quartiers de Barajas ou Hortaleza, où se trouve Valdebebas, le nouveau quartier où Greystar planifie un projet, les prix mensuels passent à 696 ou 878 euros par mois. Et les prix ont augmenté de 16,39% dans le cas de Barajas, et jusqu’à 19,88% pour Hortaleza.

Source et suite Brainsre.news

Newsletter

170 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter