( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le prix des logements de luxe s’effondre sur la Costa del Sol et résiste à Barcelone

 -  -  391045


Le coronavirus a également touché les logements de luxe, avec une chute des prix allant jusqu’à 20 % sur la Costa del Sol et 5 % à Barcelone, selon un rapport de l’agence immobilière Barnes. (idealista/news)

La nouvelle normalité, l’ouverture des frontières espagnoles et l’arrivée d’étrangers vont stimuler le marché de l’immobilier de luxe sur la Costa del Sol, selon les prévisions de l’entreprise.

Barnes explique que les baisses dépendront des besoins de liquidités des propriétaires, c’est pourquoi dans le segment des maisons de super luxe, avec des prix à partir de cinq millions d’euros, aucune variation n’est attendue. Le prix moyen sur le marché du luxe de la Costa del Sol est de 7.000 euros par m2, dans un contexte particulièrement favorable aux acheteurs dans les prochains mois.

Le comportement de la demande internationale dans les prochaines semaines sera d’une grande importance, car 90% de la demande sur le marché du luxe de la région est étrangère, principalement en provenance du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne, de la Belgique, de l’Italie, de la Suisse, de la Russie et des pays scandinaves. Avec plus de 300 jours de soleil par an, la Costa del Sol a dépassé les 13 millions de touristes en 2019, soit 40 % du tourisme total reçu en Andalousie, ce qui représente un impact économique de plus de 14.000 millions d’euros pour la province de Malaga.

“L’acheteur international reviendra dans cette partie de l’Espagne grâce à ses attraits culturel, sportif et social. Nous attendons avec impatience la réouverture de l’aéroport de Malaga car sans vols, il n’y a pas de clients. Avec l’arrivée des mois d’été, l’activité sera réactivée avec force et les prix se redresseront progressivement. En outre, en ce qui concerne la crise sanitaire, la réputation de l’Espagne et surtout de la Costa del Sol ne sera pas affectée, grâce à l’excellente gestion de la crise en Andalousie, une région qui compte moins de cas confirmés pour 100.000 habitants”, déclarent Jeremy Lauwers et Marie-Laurence Van de Berg, associés directeurs du bureau Barnes de Marbella.

Pour sa part, Barcelone et son portefeuille de maisons de luxe sont plus à même de résister à l’impact du coronavirus. Actuellement, le marché haut de gamme de la capitale catalane traverse la crise et a enregistré un ajustement de 5% du prix des propriétés les moins demandées, une baisse qui peut atteindre 25% dans des quartiers comme Ciutat Vella.


Source et suite : idealista/news

Newsletter

39 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter