( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le Real Madrid remporte également la ligue «immobilier»: 524 millions d’actifs immobiliers

 -  -  531063


Derrière le club dirigé par Florentino Pérez se trouve l’Atlético de Madrid, avec 383,4 millions; Valence CF, avec 268 millions, et FC Barcelone, avec 205,6 millions. Getafe, Osasuna et Valladolid occupent les dernières places.

Le Real Madrid remporte également la ligue «immobilière»: 524 millions d’actifs immobiliers Le Real Madrid soulève également la ligue immobilière. Le club dirigé par Florentino Pérez a remporté son trente-quatrième titre de champion fin juillet, s’imposant comme l’équipe la plus titrée d’Espagne.

De plus, il mène également facilement le classement des clubs ayant le plus d’actifs immobiliers. Les meringues ont un capital immobilier de 524,1 millions d’euros, selon les comptes annuels de l’exercice 2018-2019. Concrètement, le club blanc dispose de 383,9 millions d’euros de terrains et de bâtiments et de stades et pavillons, qui comprend, entre autres, le stade Santiago Bernabéu ou la cité sportive de Valdebebas (Madrid). Par ailleurs, le club de Chamartín dispose également de 108,6 millions d’euros d’installations techniques et autres biens, et de 31,6 millions d’euros d’avances et d’immobilisations en cours.

En outre, le Real Madrid a 15 millions d’euros d’investissements dans la construction, 171 000 euros d’investissements dans les installations et 1,3 million d’euros en construction en cours. Le Valencia FC et l’Atlético de Madrid augmentent tous deux leurs actifs immobiliers grâce à leurs nouveaux stades. En deuxième position, l’Atlético de Madrid, avec un portefeuille immobilier évalué à 383,4 millions d’euros.

Le club de matelas ajoute 344,7 millions dans les stades et pavillons, principalement pour l’Estadio Wanda Metropolitano. En outre, il dispose de 36,8 millions en installations techniques et 1,9 million en immobilisations en cours et avances. Le Valencia CF occupe la troisième place, avec un total de 268 millions d’euros, dont 145 millions correspondent aux actifs courants et 116 millions à la valorisation du nouveau stade Mestalla, dont les travaux sont arrêtés depuis février 2009 et sans date redémarrer.

Le club appartenant à l’homme d’affaires singapourien Peter Lim a signé un accord d’action stratégique territoriale avec la mairie selon lequel il devrait terminer les travaux de son nouveau colisée au printemps 2021.

Cependant, la rupture de l’accord avec ADU Mediterráneo pour le l’achat et la commercialisation des terrains qui occupent l’actuel stade valencien doute que les délais puissent être respectés. S’il n’est pas possible de déménager courant 2021, le club perdrait le reclassement opéré par le conseil du stade actuel pour 145 millions d’euros. Valence devra accélérer la construction de son nouveau stade pour ne pas perdre le reclassement de l’actuel.

La dernière place de la Ligue des champions est détenue par le FC Barcelone, avec un actif immobilier de 205,6 millions d’euros. Le club catalan possède des stades et des pavillons d’une valeur de 104 millions, des installations techniques pour 13 millions et des immobilisations en cours et un acompte pour 87,8 millions. Les culés ont prévu de procéder à une réforme globale du Camp Nou, bien qu’ils aient retardé les travaux et n’aient toujours pas de date de début.

Bien qu’ayant scellé leur relégation en deuxième division après 26 ans dans l’élite, l’autre club barcelonais, le RCD Espanyol, occupe la cinquième place du classement du patrimoine immobilier, avec 114,1 millions d’euros. Plus précisément, il dispose de 56,1 millions de terrains et de bâtiments et de 58 millions d’installations techniques.

La Real Sociedad, avec 53 millions d’euros d’actifs, et Levante UD, avec 52,4 millions d’euros, occupent les deux autres positions donnant accès aux compétitions européennes.

Source, photo et suite Ejeprime

Newsletter

53 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter