( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le renouvellement de la gestion de 12 tours de contrôle pour 141,6 millions d’euros

 -  -  51479


Aena a annoncé jeudi le renouvellement du contrat de gestion des 12 tours de contrôle libéralisées pour plus de 141,6 millions d’euros et une durée maximale de 10 ans -sept ans, avec la possibilité de trois prolongations d’un an-. (Hosteltur)

Le contrôle du trafic aérien (ATS) ou tour de contrôle est libéralisé dans les aéroports espagnols de La Corogne, Alicante-Elche, Cuatro Vientos, Fuerteventura, Ibiza, Jerez, La Palma, Lanzarote, Sabadell, Séville, Valence et Vigo, où les contrats en cours se terminent entre novembre 2020 et janvier 2022.

Dans les trois aéroports des Canaries, La Palma, Lanzarote et Fuerteventura, les contrats se terminent respectivement en novembre 2020, juillet 2021 et novembre 2021, ont rapporté des sources d’Aena.

La date limite pour les entreprises intéressées à soumissionner pour ces services est le 3 février 2020 à 13h30, conformément à l’annonce de l’appel d’offres sur le site Web d’Aena.

Pour fournir le service de contrôle de tour, les entreprises doivent être certifiées en tant que fournisseurs de services de trafic aérien par l’Agence nationale de la sécurité aérienne (AESA) ou un autre superviseur des pays membres de l’Union européenne.

Le service de contrôle aérien ou de contrôle de tour d’aéroport ordonne le trafic d’aéronefs dans les aéroports et autorise les décollages et les atterrissages. Il s’occupe des avions qui entrent et sortent d’un aéroport, c’est-à-dire la phase finale de descente et le décollage initial et, dans certains cas, les mouvements au sol de l’aéroport même.

La libéralisation du service de contrôle des tours fait partie de la restructuration d’Aena dans la navigation aérienne, avec pour objectif de maintenir la qualité du service en améliorant son efficacité, conformément à l’arrêté ministériel approuvé par le ministère du Développement en décembre 2010. Une ordonnance ministérielle a désigné les aéroports où le service de contrôle de tour a été libéralisé.

L’objectif de ce processus était d’introduire la concurrence dans ce secteur afin d’améliorer l’efficacité technique et économique dans laquelle ces services sont fournis, conformément aux objectifs de la Commission européenne, et de garantir la pérennité du service ATS.

Source et suite: Hosteltur

Newsletter

51 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter