( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le tourisme festivalier, un nouveau concurrent au soleil et aux plages espagnoles

 -  -  66865


Devant les touristes étrangers qui choisissent l’Espagne pour le soleil et la plage (entre 30% et 40%), le tourisme événementiel, qu’il s’agisse de festivals de musique, de foires ou de concerts, rassemble 18% des voyageurs qui partent en Espagne, selon le président de l’Union des agences de voyages (UNAV), Carlos Garrido. Le tourisme festivalier est devenu une “motivation très importante” au moment de choisir sa destination de vacances, reconnaît C.Garrido.

Dans ce contexte, le marché du tourisme s’attend à clôturer l’année avec une croissance des ventes de 10% par rapport à l’année précédente, une augmentation qui a également été renforcée avec le soi-disant tourisme festivalier.

L’industrie de la musique live en Espagne a facturé 269,2 millions d’euros en 2017, soit 20,6% de plus que l’année précédente, avec un record historique qui renforce l’Espagne en tant que destination des grandes tournées de concerts internationaux, selon Fitur.

La troisième édition du Madrileño Mad Cool a réuni cette année plus de 80 000 personnes. Les auberges de jeunesse sont l’une des options préférées pour les “festivaliers”. L’Association de Empresarios del Hospedaje de la Comunidad de Madrid (AEHCAM) a souligné que, le public étant exclusivement jeune, à Madrid, lors de grands événements tels que Mad Cool, les auberges sont occupées à 80% durant les week-end.

Environ 25% de la population qui occupe les Hostal entre la deuxième moitié de juin et le mois de juillet, ce qui coïncide avec le Mad Cool ou la Gay Pride, a un profil de jeune, cette tendance commence alors à décliner à partir du mois d’août.

Il y a aussi le logement dans les locations, qui a connu eu une augmentation des taux d’occupation et des prix durant cette période.

Lors du Festival International de Benicàssim (FIB), qui s’est terminé il y a une semaine dans la municipalité de Castellón, le prix moyen par nuit en location était d’environ 128 euros, soit 17% de plus que le reste de l’année , selon les données de l’Institut des Evaluations (IV).

Les appartements touristiques sont parmi les principales options d’hébergement du public participant à des événements musicaux.

A Barcelone, pendant la Primavera Sound, qui a eu lieu entre le 30 mai et le 3 juin, et a enregistré 220 000 visiteurs durant ses trois premiers jours, les prix de la location étaient d’environ 50 euros par personne et par jour, 36% plus que la moyenne de l’été, pointe l’IV.

Selon cette source, lors de la célébration du festival Mad Cool dans la capitale espagnole, entre le 12 et le 14 juillet, les réservations pour ce type d’hébergement ont augmenté de 16% par rapport à l’édition précédente.

En ce qui concerne les prochains festivals qui auront lieu cet été, l’Institute of Assessments a souligné que lors du Sonorama, qui aura lieu à Aranda de Duero (Burgos) du 8 au 12 août, les réservations d’appartements en location ont déjà été multipliées par 3 par rapport aux réservations lors de l’édition précédente.

A l’occasion du festival Dreambeach, qui se tiendra à Villaricos (Almeria) du 8 au 12 août, il est prévu une augmentation 140% pour ce type de logement.

Dans ce contexte, l’Association des Agences de Voyages de Madrid (AEMAV en espagnol) a montré son rejet face à la commercialisation de forfaits logements et festivals offerts par la société organisatrice Mad Cool, puisque ce type de services ne peut être offert, organisé et commercialisé que par les agences de voyages.

Source: Hosteltur

 

Newsletter

66 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter