( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Le Train de la French Tech monte en puissance

 -  -  40853


Ce mercredi matin 19 juin, le Train de la French Tech est parti de Perpignan pour relier Gérone, Barcelone, et Madrid son terminus. À son bord, 26 start-ups prêtes pour cette journée de pitchs. Cette troisième édition démontre un engouement de l’écosystème pour ce concept lancé par Laurent Gauze et Bernard Fourcade.

Ils auront passé une journée complète à bord d’un train Après un arrêt rapide à Barcelone, le Train de la French Tech est arrivé hier après-midi en gare d’Atocha à Madrid.

Qu’est-ce que le Train de la French Tech ?

Une sélection de start-ups de la région Occitanie convergeant vers Perpignan pour se rallier à “grande vitesse” aux écosystèmes espagnols de Gérone, Barcelone et Madrid est invitée à présenter leurs projets dans un train devant des investisseurs, coachs et institutions. Les projets jugés les plus novateurs et ambitieux seront récompensés par un jury spécialement composé pour l’occasion dans un lieu unique à Madrid.

Cet événement a pour vocation de regrouper et mettre en relation les communautés du sud de la France et d’Espagne. L’objectif premier est de permettre de créer des liens, non seulement entre les entreprises elles-mêmes, mais aussi avec des investisseurs potentiels, publics ou privés, représentant une valeur ajoutée indéniable au processus de concrétisation de leur projet.

Les prix remis lors de la soirée

Une fois tous les pitchs présentés, le jury composé entre autres de Bernard Fourcade, Président de la CCI de Perpignan, Laurent Gauze, Président de l’agence de développement économique Pyrénées Méditerranée Invest, Géraldine Filippi, Directrice générale de Business France pour la péninsule ibérique Jalil Benabdillah, Président de Leader Occitanie, et Bertrand Serp, Vice-président de Toulouse métropole et leurs partenaires; se sont retirés pour délibérer. Cinq projets ont été retenus, parmi les 26, dont l’innovation et le dynamisme les a conquis.

Les lauréats de cette troisième édition sont:

Prix du train: HelloMyBot, start-up perpignanaise de gestion d’agents conversationnels via un robot.

Prix du jury: Woom Fertility, start-up madrilène d’algorithmes de calcul de fertilité.

Prix coup de coeur: MonOrdo, start-up toulousaine qui gère les ordonnances médicales.

Quatrième prix: RedWoodPaddle, start-up perpignanaise dans la construction de paddle.

Cinquième prix: Everlia, start-up de Saint Thibéry spécialisée dans la construction de maisons avec des containers maritimes usagés.

Liste de start-ups présentes à cette troisième édition du Train de la French Tech:

Adamentis, Bobygo, Click & Gift, Coming Web, Emvista, Epistemes, Everlia, Fhe Ingenierie, ForInteX, HelloMyBot, Hoop CarPool, Hydle, KPC Mental Tech, Les Pilliers du sud La Gorge Fraîche, MeetPRO, MonOrdo, RedWoodPaddle PWRFOIL, Roctar, S4Coach, SAJ LIGHT, Servicoo, Speaknate, Topo, U2Guide, Webeolia, Woom Fertility.

Les partenaires institutionnels:

Pyrénées Méditerranée invest, Communauté French Tech Perpignan, French Tech Méditerranée, French Tech Toulouse, Communauté French Tech Barcelone, L’Idem, Cadocc, Business France, CCI Pyrénées Orientales, Cambra de Comerç de Girona, CCI de Madrid, Cambra de Comerç de Barcelona.

Les partenaires de l’événement:

EDF, 4YFN, Beleza Events, Crédit Agricole Sud Méditerranée, Banque Populaire, CIC Sud Ouest, Eleom.

Côté Ambassade de France, étaient présentes Géraldine Filippi de Business France et co-organisatrice de l’événement ainsi que Sandrine Cosny et Manuela Ferreira Pinto du service culturel de l’Institut Français.

Le Courrier d’Espagne était le média français d’Espagne officiel partenaire de l’événement.

 

Camille Sánchez

Newsletter

40 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter