( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Les hôteliers madrilènes réclament davantage de mesures pour éviter la faillite

 -  -  36522


Ils avertissent que les mesures prises pour faire face à la crise du coronavirus “sont insuffisantes”. Ils demandent l’extension des ERTE au-delà de l’état d’alerte. (Hosteltur)

L‘Association de l’hôtellerie de Madrid (AEHM) avertit le Gouvernement, la Communauté de Madrid, et le conseil municipal que les mesures adoptées pour atténuer les effets de la crise due à la pandémie de coronavirus sont “insuffisantes” et que le secteur “est en danger de faillite”, étant donné que les établissements hôteliers ne génèrent pas de revenus en raison de leur fermeture forcée alors qu’ils continuent à faire face à des dépenses. Par conséquent, elle réitère la nécessité pour le gouvernement municipal de mettre en œuvre des actions telles que l’extension de plus de 50% de l’abattement de la taxe foncière et de la taxe sur les activités économiques, l’octroi de moratoires sur des concepts tels que la taxe sur les déchets urbains des activités, et de permettre des lignes de financement supplémentaires pour le secteur.

Dans une déclaration, l’association “remercie” les différentes administrations qui ont mis en œuvre des mesures visant à assouplir extraordinairement les pressions fiscales et à contribuer à atténuer la situation économique difficile à laquelle sont confrontés différents secteurs, dont l’industrie hôtelière, et ainsi à atténuer les effets de la pandémie, qui dans son cas a entraîné une fermeture forcée d’entreprises.

Cependant, l’AEHM est convaincue qu’elles ne sont pas les seules mesures qui auraient pu être adoptées pour contribuer à atténuer un impact d’une telle ampleur “qu’il menace de conduire de nombreuses entreprises du secteur à la faillite”, avec l’effet énorme que cela aurait sur l’économie régionale

Ainsi, l’association a rappelé que le secteur hôtelier de la Communauté de Madrid génère plus de 140.000 emplois, tant directs qu’indirects, et que le tourisme représente 7 % du PIB régional, des données qui, selon elle, “montrent l’importance de notre activité face au défi immédiat que doit relever Madrid pour relancer son économie et pouvoir sortir de la crise le plus rapidement possible et avec les meilleures garanties”.


Source et suite : Hosteltur

Newsletter

36 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter