( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Les hôtels espagnols ont augmenté leur RevPAR de 6,6% jusqu’en septembre

 -  -  25352


Selon les données du baromètre du secteur hôtelier établi par STR et Cushman & Wakefield, l’industrie hôtelière connaît un excellent exercice en 2019, améliorant les chiffres des neuf premiers mois de 2018. (Hosteltur)

L’ensemble de l’Espagne a connu une amélioration de son taux d’occupation (1,4%), de son ADR (prix moyen par chambre occupée), de 5,1% et de son RevPAR (revenu par chambre disponible) de 6,6%.

Le baromètre du secteur hôtelier recueille des données auprès de 1.200 hôtels et de plus de 163.000 chambres dans la péninsule ibérique. L’étude est le résultat de l’alliance entre STR, un fournisseur mondial d’analyses comparatives et de connaissances du marché (en particulier dans le secteur hôtelier) et Cushman & Wakefield Spain, un leader mondial des services immobiliers.

Madrid, Barcelone, Alicante et Séville ont enregistré une croissance à deux chiffres de leur RevPAR au cours des neuf premiers mois de l’année, soit 14,4%, 13,6%, 11,9% et 10,5% respectivement. Les raisons de cette croissance doivent être recherchées à la fois dans la bonne évolution du tourisme de congrès et de réunions et dans l’arrivée de touristes étrangers à des niveaux très importants.

En ce qui concerne le RevPAR, les îles Canaries et les îles Baléares ont toutes deux enregistré des résultats négatifs avec des diminutions respectives de -2,9% et de -0,6%. Elles sont les seules à baisser au cours de ces neuf premiers mois de l’année du fait de la diminution de l’arrivée de touristes étrangers mais aussi de la reprise d’autres destinations méditerranéennes, tant sur les rives nord que sud.

Plus de 120 € Prix moyen par jour

L’hôtellerie espagnole a réussi, grâce à la constance de la demande et du taux d’occupation. Le prix moyen quotidien a dépassé 120 €, soit 5,1% de plus qu’à la même période de l’année dernière.

En première position on retrouve la ville de Marbella avec un ADR de 215,21 € en 2019. Vient ensuite Barcelone qui atteint 150 euros, soit 8,5% de plus qu’à la même période l’année dernière. Les Baléares se situent à la troisième place avec 143,6 euros, bien que dans ce cas, ce chiffre soit inférieur de 0,5% à celui de 2018.

La plus forte croissance de l’ADR a été enregistrée à Madrid, avec 11,7%. allant de 105 € à 117,3 € cette année. Suivent ensuite la croissance, avec Barcelone, Alicante (8,4%), Valence (7,9%), Séville (7,7%) et Malaga (6,8%). Outre le léger recul des îles Baléares, nous enregistrons une diminution de -1,2% aux îles Canaries, entraînée par une occupation réduite.

Au cours des neuf premiers mois de l’année, Malaga et Barcelone ont réussi à dépasser 80% d’occupation, un pourcentage que des villes comme Bilbao, Valence ou les îles Canaries approchent également. Les plus fortes hausses d’emploi ont été enregistrées à Barcelone et à Grenade (4,7%), à Saragosse (3,5%) et à Alicante (3,2%). En ce qui concerne Barcelone, on peut imaginer que l’évolution du dernier trimestre pourrait être affectée par les événements qui ont affecté la ville après le jugement de la Cour suprême.

Source et Suite : Hosteltur

Newsletter

25 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter