( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Les huit hôteliers les plus fortunés d’Espagne, d’après Forbes

 -  -  3176


Madrid, 9 nov. (EP) La liste des 100 espagnols les plus fortunés compte sur huit hôteliers, têtes visibles des grandes familles hôtelières, parmi lesquels se trouvent Miguel Fluxá (Iberostar), Gabriel Escarrer (Meliá Hotels) et Simón Pedro (Barceló). Miguel Fluxá Roselló y Familia, né aux Baléares, est le premier des entrepreneurs hôteliers de la liste des plus fortunés d’Espagne qu’élabore Forbes tous les ans, en 38e position. Iberostar, chaîne hôtelière qu’il préside, a généré 1.100 millions d’euros en 2013 et le groupe prévoit une croissance de 8% cette année. Avec le même chiffre (1.100 millions d’euros), suit Gabriel Escarrer Juliá y Familia, 79 ans et propriétaire de Meliá Hotels. Bien que l’alarme de l’Ébola en Afrique Occidentale ait affecté la chaîne au niveau de sa valeur en Bourse suite à l’inauguration d’un hôtel dans ce pays, elle en possède 60 dans la région. En 48e position avec 80 millions d’euros, Simón Pedro Barceló Vadell à la tête de Barceló Hotels, entreprise qui multiplia ses bénéfices par sept en 2013, jusqu’à atteindre 25 millions d’euros, et un chiffre d’affaires dépassant 1.900 millions d’euros. RIU, GLOBALIA ET LOPESÁN DÉPASSENT 600 MILLIONS D’EUROS La direction composée par Carmen et Lluis Riu Güell est en 59e position avec 700 millions dans le ‘top 100′ des plus grandes fortunes d’Espagne. Leur société, Riu Hotels & Resorts, a obtenu le plus grande hausse en matière de facturation par rapport aux quatre grandes compagnies du secteur. Le Président de Globalia, José Hidalgo Acera, les suit en 60e position, une activité familiale (ils possèdent 80% du groupe) qu’accapare le Président à 50% et une fortune de 700 millions d’euros. Avec un capital de 650 millions d’euros, Eustasio Antonio López González, Président du Groupe Lopesán, se situe en 64e position au sein de la liste. Lopesán fonctionne depuis 1972 aux Canaries. En outre, l’entreprise a diversifié ses actifs en incorporant des centres commerciaux et des terrains de golf, ainsi que des hôtels cinq étoiles. DES FORTUNES DE 400 MILLIONS D’EUROS Les deux derniers propriétaires de chaînes hôtelières qui apparaissent aux côtés d’entrepreneurs comme Amancio Ortega disposent de la même quantité dans leurs comptes : 400 millions d’euros. En 87e position, se trouve Abel Matutes Juan, propriétaire de Paladium Group aux Baléares. Par ailleurs, en 88e position, Josep Lluis Núñez Clemente est le propriétaire de Nuñez i Navarro et compte sur plusieurs hôtels à Barcelone. Cet entrepreneur doit faire face à l’ordre d’entrée en prison édictée par la Cour d’Appel de la ville comtale à l’encontre de l’ex-président du F.C. de Barcelone et de son fils, Josep Lluís. EUROPA PRESS – Le Courrier d’Espagne avec Sol Marzellier de Pablo (www.smtraductores.com)

Newsletter

3 recommandation(s)
comments icon Commenté 0 fois
0 commentaires
bookmark icon

Écrire un commentaire...