( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Les investisseurs du gratte-ciel du port de Malaga envisagent de commencer les travaux “dans 12 mois”

 -  -  38445


Al Bidda investira 150 millions d’euros dans la construction d’un hôtel de 35 étages. Le projet est contesté par les habitants de Malaga et par l’Unesco. (EjePrime)

Une année pour commencer les travaux du gratte-ciel du port de Malaga. Le groupe d’investissement qatari, Al Bidda, a l’intention de démarrer les travaux de son projet dans la ville andalouse «dans douze mois», selon les déclarations de l’homme d’affaires Ramón Calderón, représentant légal du groupe en Espagne, recueillies par El Confidencial.

Toutefois, les permis de construire n’ont pas encore été délivrés. Le premier sera l’approbation provisoire de la modification du Plan spécial du port. Il est prévu que la compagnie investisse 150 millions d’euros dans la levée de l’actif, qui pourrait avoir 35 étages et qui atteindrait finalement 135 mètres de haut, soit 15 mètres de moins qu’au départ.

De plus, le projet suscite l’opposition d’une grande partie de la population de Malaga et même de l’Unesco, qui a averti à l’époque que la construction du gratte-ciel aurait un “impact irréversible” et “dégradera l’image de la ville.

Cet hôtel fait partie du macroprojet que la municipalité de Malaga souhaite mener à bien dans le port de la ville. Au total, il comprendrait 1 million de mètres carrés, et occuperait un terrain de 15.595 mètres carrés et aurait une surface constructible de 45.000 mètres carrés.

Source et suite : EjePrime

Newsletter

38 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter