( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Les investisseurs se tournent vers l’Espagne : 40 milliards à investir dans l’immobilier espagnol

 -  -  901691


L’Espagne continue d’attirer les investisseurs. (idealista/news)

L‘Espagne continue d’être attrayante pour les investisseurs. La société de conseil en immobilier Cushman&Wakefield a présenté le rapport Investors’ Survey, basé sur une enquête menée auprès d’investisseurs connus en Espagne, qui donne un aperçu de leur vision du marché espagnol pendant la période de confinement et de l’avenir à court terme après la pandémie. Selon l’étude, les investisseurs disposent de 40 milliards de dollars pour investir dans le marché immobilier espagnol.

Le rapport présenté prend en compte les avis d’investisseurs principalement de capitaux étrangers. 72% des personnes interrogées sont des fonds d’investissement, socimis ou reits, une combinaison de profils qui reflète parfaitement l’activité d’investissement dans tous les secteurs de l’immobilier au cours des deux dernières années (75% de capitaux internationaux contre 25% de fonds nationaux).

L’Espagne suscite un grand intérêt pour les investisseurs et attire des capitaux de toutes les nationalités. Selon le rapport établi par la société de conseil immobilier, les investisseurs sont actifs et poursuivent leur activité. En fait, plus de 51 % des investisseurs interrogés déclarent qu’ils ne modifieront pas leur stratégie d’investissement après la pandémie, 33 % reconsidèrent leur profil de risque et 16 % évaluent différentes classes d’actifs.

Quant à l’avenir à court et moyen terme, 63% des investisseurs pensent que le marché en général retrouvera son activité normale dans les 18 prochains mois. Toutefois, il ressort clairement du rapport qu’en termes de revenus locatifs, l’activité dans le secteur de la logistique reviendra à la normale dans un délai de trois à six mois, par rapport à d’autres secteurs qui connaîtront une reprise plus lente jusqu’en 2021 ou 2022.


Source et suite : idealista/news

Newsletter

90 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter