( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Les nouveaux logements résisteront mieux à la crise que ceux déjà existants, selon Foro Consultores

 -  -  65562


L’entreprise Foro Consultores considère que les logements d’occasion peuvent être le segment le plus touché du secteur résidentiel, car l’offre sera plus importante pour les besoins de vente des propriétaires, bien que cela dépende des zones. (idealista/news)

En revanche, en ce qui concerne les nouvelles constructions, il n’y a pas de stock, le terrain fini est rare et les promoteurs ont une dette très faible, de sorte qu’ils n’ont pas besoin de vendre à un prix inférieur.

Carlos Smerdou, CEO de Foro Consultores, assure que les nouveaux logements tiendront mieux le coup que les autres dans cette crise causée par le covid-19. Et les raisons qu’il donne sont les suivantes : 90% des maisons qui seront livrées en 2020 sont déjà vendues et même une partie de celles qui seront livrées en 2021, il n’y a pas de stock de maisons finies, il y a une pénurie de terrains finis et les promoteurs ont un endettement très faible qui se double de taux d’intérêt bas.

D’autre part, les propriétaires de maisons d’occasion peuvent avoir besoin de liquidités et la demande sera également moindre en raison de la situation de crise et du chômage généré. Mais cela dépendra des régions, “les régions où les prix sont moins élevés et où la crise les frappe le plus durement devront réduire leurs prix”, explique Smerdou.

Il considère également que “le logement est une valeur refuge en ce moment, une demande damnée est générée et les déclarations de certains politiciens sont source d’incertitude et les personnes qui ont des économies à la banque préfèrent les consacrer à la brique comme valeur refuge”.

Foro Consultores a analysé le comportement des clients depuis le début du confinement et souligne qu’au cours de cette période, ils ont pu conclure 40 réservations de maison, 37 contrats d’achat et 42 actes devant notaire. Mais ils reconnaissent qu’il y a eu une baisse des demandes d’information de 23% entre le 15 mars et le 30 avril, par rapport à la période allant du 1er février au 15 mars.


Source et suite : idealista/news

Newsletter

65 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter