( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Les principaux changements pour la campagne de déclaration de revenus 2018

 -  -  3292


Les principaux changements concernant l’exercice de la déclaration de revenus 2018 sont les suivants :

  • En 2018, il n’y aura aucune obligation de déclarer les revenus du travail de plus d’un payeur de moins de 12.643 euros. À partir de 2019, la limite passera à 14.000 euros.

 

  • En revanche, les prestations de maternité et de paternité perçues par la Sécurité sociale sont exonérées d’impôts. Ce critère s’appliquera également aux montants perçus au titre de la rectification des retenues effectuées par erreur pour bénéficier de ces prestations.

 

Déductions clés à prendre en compte

  • De maternité : La déduction de maternité sera majorée de 1.000 euros, pouvant aller jusqu’à 1.200 euros lorsque le contribuable qui en a le droit a des frais de garde dans des crèches ou des écoles maternelles autorisées pour un enfant de moins de trois ans. Cette déduction couvrira les frais d’inscription, de scolarité, d’assistance et de nourriture.

 

  • Entreprises : La déduction pour les nouvelles entreprises ou de récentes créations augmentera de 30% les montants versés pour la souscription d’actions avec une base de déduction maximale de 60.000 euros par an.

 

  • Familles nombreuses : Les membres d’une famille nombreuse peuvent demander une réduction de la cotisation de 1.200 euros pour la catégorie générale et de 2.400 euros pour la catégorie spéciale. Les familles nombreuses bénéficieront d’une augmentation de la cotisation annuelle de 600 euros à partir du quatrième enfant.

 

  • Revenus : Le montant de la réduction pour obtenir un revenu du travail est augmenté, applicable aux revenus égaux ou inférieurs à 13.115 euros. La réduction applicable aux revenus du travail jusqu’à 16.825 euros sera également augmentée.

 

  • Biens : Les revenus immobiliers imputés ainsi que les revenus totaux du capital mobilier supérieurs à 1.000 euros doivent être déclarés. Les autres rentes foncières provenant d’aides publiques seront également concernées.

 

Miguel Morillon

Avocat au Barreau de Madrid

Morillon Avocats

Newsletter

3 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter