( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

L’évolution des prix dans les communautés et provinces

 -  -  53545


Les données du rapport IMIE Mercados Locales pour le deuxième trimestre de l’année nous montrent la situation dans laquelle se trouve le marché immobilier après un an de dommages dus à l’urgence sanitaire en Espagne.

Au cours de cette période, il y a eu une interruption de la dynamique de croissance, avec un impact particulier sur les trimestres centraux de 2020, qui ont commencé à montrer des signes de stabilisation au cours des premiers mois de l’année en cours. Les valeurs montrent une continuité de la tendance positive amorcée, allant vers une reprise généralisée et progressive.La comparaison avec le premier trimestre d’affectation dérivée de l’urgence sanitaire en Espagne montre des augmentations positives dans la majeure partie du territoire, avec une intensité particulière dans les zones insulaires et la côte méditerranéenne et nord. La mobilisation de la demande de remplacement et de la demande solvable s’est développée indépendamment des autres indicateurs économiques et de légères contractions de l’offre future ne sont pas à exclure du fait de la baisse des visas enregistrée au cours des trimestres précédents.Le chiffre provisoire du rapport Tinsa IMIE Local Markets pour le deuxième trimestre 2021 atteint une augmentation de 2% en glissement annuel du prix moyen des logements finis (neufs et usagés) en Espagne, soit une valeur moyenne de 1 421 € / m2 . La Communauté de Madrid enregistre une variation annuelle de 2,6 %, en ligne avec la variation de 2,6 % en Catalogne.Après un premier trimestre 2021 au cours duquel la majeure partie des communes a affiché une modération des baisses enregistrées au cours des trimestres précédents, le deuxième trimestre 2021 présente une continuité de l’évolution positive avec une croissance généralisée d’une année sur l’autre. Quatorze communautés autonomes ont présenté des augmentations interannuelles au cours de ce dernier trimestre, contre cinq communautés en baisse. En ce qui concerne les provinces, trente-huit ont augmenté en glissement annuel au deuxième trimestre, contre quatorze enregistrant des baisses.Le prix moyen national au deuxième trimestre 2021 est supérieur de 18,7 % à son minimum après la dernière crise économique, restant 30,6 % inférieur au maximum de la première décennie du siècle.

Communautés autonomes

Les variations interannuelles montrent une tendance générale positive, avec des chiffres positifs dans la majeure partie des communes et une modération des ajustements dans les autres. Un total de 13 communautés, en plus de la ville autonome de Melilla, ont enregistré des variations positives par rapport au deuxième trimestre de 2020. En dessous de ce niveau se trouverait la Navarre, avec une baisse de plus de 5% d’une année sur l’autre, La Rioja, avec 4%, et dans des valeurs proches de la stabilisation, Aragon (-0,6%) et Castilla y León (-0,1%).
Les îles Baléares, le Pays basque, la Galice et les îles Canaries sont en tête avec les augmentations les plus importantes, atteignant 8,2%. Pendant ce temps, la Communauté de Madrid et la Catalogne se situent à 2,6 %, légèrement au-dessus de la moyenne nationale. Les communautés avec une appréciation juste avant la fin du dernier cycle d’expansion, comme la Navarre, l’Aragon ou La Rioja, présentent toujours des chiffres négatifs.
Bien que 5 communautés enregistrent des variations annuelles négatives, 14 régions affichent des valeurs moyennes supérieures à celles de la même période de l’année précédente, mettant en évidence les îles Baléares, le Pays basque, la Galice et les îles Canaries avec des ajustements positifs d’environ 6% en glissement annuel. -année.
Face à des augmentations cumulées notables depuis les creux d’après-crise dans la Communauté de Madrid (45,1%), la Catalogne (35,2%) et les îles Baléares (31,4%), les communautés de Castilla y León, Cantabria, Estrémadure et Castilla-La Mancha ne pas atteindre 10 %.

Provinces

Au total, trente-huit provinces, soit près des trois quarts, affichent des hausses ce trimestre par rapport au deuxième trimestre 2020, dans une fourchette majoritaire comprise entre 0 et 5%. Ainsi, les variations modérées, comprises entre 3% et -3% sur un an, qui étaient majoritairement enregistrées au trimestre précédent, sont surmontées. Quatorze provinces enregistrent des augmentations annuelles supérieures à 5%, avec La Corogne et les îles Baléares se démarquant à environ 8%, contrairement à sept provinces qui affichent des baisses interannuelles inférieures à 2%. Avec des valeurs d’environ 5% de réduction d’une année sur l’autre, La Rioja et la Navarre.Les valeurs provinciales les plus élevées se trouvent à Guipúzcoa (2 473 €/m2), aux Baléares (2 442 €/m2), à Madrid (2.376 €/m2), à Barcelone (2.176 €/m2) et à Vizcaya (2.146 €/m2) . Les mineurs, à Ciudad Real (678€/m2), Teruel (697€/m2) et Lugo (741€/m2).Dans quatre provinces, le logement a une valeur inférieure à la moitié des sommets d’il y a dix ans : Tolède, La Rioja, Guadalajara et Almería. À l’extrême opposé, les îles Baléares et Santa Cruz de Tenerife, ainsi que Ceuta et Melilla, environ 4 à 14% en dessous, présentent les valeurs les plus proches des maximums de la dernière décennie. A une certaine distance, 25 % en dessous des maximums, se trouve Madrid.

Retrouvez l’intégralité de l’étude en cliquant ici

Source : Tinsa 

Source photo : Pixels, Thu Trang

Newsletter

53 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter