( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

“L’expatriation est le moment idéal de se poser les bonnes questions”

 -  -  19718


Julien Fortuit est venu s’installer avec sa famille à Madrid il y a un peu plus d’un an après avoir passé 9 ans chez Chanel à Londres. Son créneau, le coaching pour femmes expatriées, et pas seulement françaises. Plus précisément, la révélation des talents suite à une expatriation. Rencontre.

Tu as vécu 9 ans à Londres avant de venir t’installer à Madrid depuis 1 an. Comment distingues-tu les deux communautés françaises ?

En neuf ans à Londres, les seuls français que je côtoyais étaient au bureau ou alors des amis déjà installés à Londres depuis Longtemps. Londres était encore la première ville européenne multiculturelle pre-Brexit. On avait donc des amis de partout en Europe. Je viens à Madrid tous les ans depuis 25 ans et ma femme est Espagnole (rencontré à Londres). 

A Madrid, j’ai découvert une communauté Française joyeuse et bienveillante. L’état d’esprit Espagnol semble contagieux. En un an j’ai vraiment rencontré des gens fantastiques : ouverts, qui aiment l’Espagne, sa culture, ses traditions et son art de vivre, et pour la plupart qui sont ici depuis de nombreuses années, plus par besoin mais par choix.  On se sent bien dans cette communauté sans que cela soit exclusif et fermé.

Il semble que beaucoup d’entre nous ont beaucoup voyagé et c’est comme si l’Espagne représentait le bon mix pour notre vie personnelle et familiale et de nouveaux challenges professionnels, ouvert sur l’Europe et le monde.

Peux-tu nous décrire brièvement ton service ? 

Pour aider les personnes qui ont un talent réel à passer de leur quotidien à leur extraordinaire destin, je pointe du doigt les opportunités qu’elles ont juste sous les yeux. Ainsi, elles n’ont pas d’autre choix que……de sauter le pas. 

Mon travail consiste donc à aider mes clientes à répondre à quelques questions essentielles. “Quelles sont mes valeurs, mes forces, mes croyances limitantes, mes peurs, a quel point suis-je satisfaite de mon mode de vie et est-ce que je vis en harmonie avec mes valeurs”. Voir les positif et les possibilités d’évolutions. “Qu’est-ce que je veux vraiment dans ma vie personnelle et professionnelle. Comment est-ce que je m’y prends, par où je commence,…” 

Voici quelques exemples des parties de leur vie que nous étudions ensemble :

  • leur carrière et les études
  • leur relation à l’argent et au temps
  • leur relation avec leur famille, leur partenaire, leur ami(e)s et leur relation avec elle-même
  • leur mode de vie, votre environnement physique, votre relation au plaisir
  • leur croissance personnelle, votre productivité, votre santé et vos objectifs 

Ton expérience dans le luxe chez Chanel à l’international t’a-t-elle fait comprendre un peu plus les désirs et talents des femmes ? Pourquoi ne choisir que de femmes comme clientes ?

Après 20 années chez Chanel entre Madrid, Bruxelles, Paris (avec des responsabilités monde et donc l’Asie), Londres et l’Amérique Latine, la majorité de mes collègues et des équipes étaient féminines. Plus marquant encore, la clientèle était également presque exclusivement féminine. Gabrielle CHANEL a toujours voulu libérer les femmes de leurs “Corsets” (au propre comme au figuré).

C’est donc assez naturellement et logiquement que maintenant que je suis coach certifié (ICF, PNL & TLT), en plus de mes années de marketing et de business development, que je continue à servir des femmes … pour les aider à prendre du temps pour qu’elles redécouvrent qui elles sont, ce dont elles sont vraiment capables, et encore plus amusant, à découvrir ce qu’elles aimeraient faire dans leur deuxième vie. A 40 ans on n’est même pas à la moitié de sa carrière, le champ des possibilités est vaste quand on est en confiance (et plus stoppé par la peur et le doute).

Je choisis ma clientèle et ma clientèle me choisis aussi. Avant de commencer tout travail, je rencontre via zoom chaque cliente… on discute de la meilleure façon de travailler ensemble, en confiance.

On dit que l’expatriation révèle plus facilement les talents de chacun. Qu’en penses-tu ?

L’expatriation, comme une auberge espagnole a une fantastique qualité : on ne sait pas exactement ce que l’on va trouver en y arrivant. On a déjà vaincu certaines peurs… il faut “juste” continuer sur ce chemin, s’autoriser à le faire. Je crois vraiment beaucoup que les gens ont ces ressources en eux…

Il faut s’écouter et s’autoriser à lâcher prise… le statuquo ça va bien quelques mois mais pas toute une vie.

L’expatriation, c’est comme une feuille blanche et celle-ci alimente l’imagination. On rencontre d’autres personnes qui se posent exactement les mêmes questions. On a donc plus tendance à penser “on the edge of the box” et à s’autoriser de réfléchir à d’autres choses… à de nouvelles possibilités, de nouvelles options. “Pourquoi pas ? Pourquoi pas moi… ? L’expatriation c’est comme le coaching. Une source assez confortable, motivante et pratique de changement.

On se rend compte que l’on a un vrai besoin viscéral de changement que l’on doit demander de l’aide, par ce qu’on a bien essayé plein de trucs mais bon ce n’est pas encore ça ! Un premier pas, le plus difficile, et le plus utile. Le fameux « j’en ai assez de cette situation, je veux que ça change ! »

En tout cas, c’est ce que moi j’ai vécu et c’est ce que je vois tous les jours avec mes clientes en Espagne, en Europe et ailleurs. Le besoin est le même. L’envie et les peurs aussi.

Finalement, l’expatriation est le moment idéal de se poser les bonnes questions et le travail avec le coach permettra de trouver ses réponses et, chose importante, de gagner beaucoup de temps et de confiance en soi.

Quels sont les talents que les femmes expatriées sous-estiment le plus en général ? Des exemples à donner ?

En plus du courage d’affronter ses peurs de changement, une grande adaptabilité aux situations nouvelles et aux personnes, elles essaient de se concentrer sur l’essentiel, et souvent sur le plus urgent. 

Les femmes sont dans l’action, déterminées !

Malheureusement, parmi tous les rôles qu’elles ont (manager/leader, épouse, mère etc…) elles oublient parfois une personne importante : elles-mêmes. Faute de temps (on aime se dire que le temps passe trop vite) on fait passer le reste avant soi-même, et on rajoute des tâches et on a encore moins le temps. 

Pour répondre à la question précisément, je dirai que le principal problème, le numéro un, est la confiance en soi pour justement prendre du temps pour soi et se poser les bonnes questions, regarder le plus important, ses priorités et se dire que c’est possible, puis planifier et passer à l’action

On se focalise trop souvent sur le comment pas assez sur soi-même afin de faire les bons choix. « Je ne sais pas faire ceci, je ne suis pas parfaite, je ne sais pas communiquer, je suis trop vieille, trop jeune, pas assez qualifiée, trop qualifiée, pas assez spécialisée, trop spécialisée, … », « Je ne sais pas ce que je veux … »,« Ce n’est pas le bon moment … »

On a tous des talents. Cependant, le talent sans entraînement, sans choix, sans actions, n’évoluera pas, ne grandira pas.

Alors découvrons les forces à cultiver, et continuons à apprendre, à tester et découvrir de nouvelles choses. Affranchissons-nous du regard des autres, le jugement de la famille, des amis. Pas toujours utiles : « tu es certaine que c’est une bonne décision ? », « il faut … », « tu devrais … », « tu ne peux pas … » ne sont plus là au quotidien pour nous influencer en expatriation. Hélas, ces croyances sont encore bien ancrées dans notre tête. Et c’est donc là qu’il faut faire le travail.

Par rapport à la situation actuelle, quels sont tes apprentissages et conseils ?

Si la situation actuelle du COVID-19, crise mondiale, nous démontre encore une fois que tout change tout le temps. Nous créons parfois de nouvelles possibilités. Et parfois, ce sont elles qui viennent à nous. Nous sommes perpétuellement en train d’envisager et de concevoir notre avenir. Tout en créant en même temps chaque instant de notre présent. Le monde est en évolution constante. Avec ou sans nous, il tourne.

Si vous êtes en train de vous convaincre que tout ce travail sur soi est bien trop risqué ou que vous pourriez échouer, rappelez-vous juste ceci… Ce n’est en « ne prenant pas trop de risques » que vous avez commencé à vous priver de ce que vous désiriez vraiment…Alors écoutez ce qui vous fait vraiment envie, pour enfin vous retrouver.

C’est fou à quel point nous sommes puissants quand nous savons qui nous sommes vraiment et ce que nous devons faire.

Il est temps. Vous avez appris des choses incroyables jusqu’ici, offrez-vous le plaisir de les utiliser. Parce que nul ne le fera pour vous…

Si vous souhaitez contacter Julien > julien@julienfortuitagency.com

par Whatsapp : +34 660 440 030

LCE

Newsletter

19 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter