( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Limitation à cinq aéroports pour entrer en Espagne dans la désescalade

 -  -  834894


Pour minimiser les risques de crise du coronavirus. Le ministère des transports a désigné à cet effet les aéroports d’El Prat, de Gran Canaria, de Barajas, de Malaga-Costa del Sol et de Palma de Majorque. (Hosteltur)

Le ministère des transports et de la mobilité a désigné plusieurs ports et cinq aéroports comme étant les seuls points d’entrée en Espagne par voie aérienne ou maritime afin de minimiser les risques d’importation de cas en cours de désescalade, une mesure qui sera en vigueur du 16 au 24 mai, période qui peut être prolongée.

Selon l’arrêté ministériel publié ce vendredi dans le Bulletin officiel de l’État (BOE), les aéroports sont les suivants : Josep Tarradellas Barcelona-El Prat, Gran Canaria, Adolfo Suárez Madrid-Barajas, Málaga-Costa del Sol et Palma de Majorque.

Les ports désignés comme seuls points d’entrée sont ceux de Barcelone, Bilbao, Las Palmas de Gran Canaria, Malaga, Palma de Mallorca, Tenerife, Valence et Vigo.

Ces installations ont déjà été établies comme points d’entrée avec une capacité de soins d’urgence en santé publique d’importance internationale par accord du Conseil des ministres le 7 mars 2014, conformément au Règlement sanitaire international.

L’arrêté publié aujourd’hui s’applique aux vols de passagers au départ de tout aéroport situé en dehors du territoire espagnol et aux navires de passagers assurant des services réguliers

Elle s’applique également aux navires rouliers et aux navires à passagers assurant un service de ligne régulière à partir de tout port situé hors du territoire espagnol avec des passagers autres que les conducteurs des tracteurs rouliers.

La liste des points d’entrée peut être modifiée s’il est convenu conjointement avec une communauté autonome de modifier, d’étendre ou de restreindre l’une des mesures prévues dans l’arrêté afin de mieux les adapter à l’évolution de l’urgence sanitaire dans chaque communauté autonome, et toujours conformément à la proposition finalement faite par le ministre de la santé.


Source et suite : Hosteltur

Newsletter

83 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter