( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

L’investissement dans la logistique en Espagne s’accélère : il augmente de 44 % et atteint 1.800 millions en 2019

 -  -  79788


Madrid reste en tête pour ce qui est d’attirer des capitaux, avec 845 millions d’euros, suivie par Barcelone, avec 415 millions d’euros, tandis que le reste de l’Espagne a accumulé un volume d’investissement de 525 millions d’euros. (EjePrime)

En 2019, le montant total des investissements dans la logistique s’élève à 1,8 milliard d’euros, soit 44 % de plus qu’en 2018. Madrid reste en tête des investissements, avec 845 millions d’euros, suivie de Barcelone, avec 415 millions d’euros. Pour sa part, le reste de l’Espagne a accumulé un volume d’investissement de 525 millions d’euros, soit 63,5 % de plus qu’en 2006, avec Séville, Saragosse et Valence ou Bilbao en tête, selon un rapport de Knight Frank.

 

Le directeur du secteur logistique de la société de conseil, Alejandro Vega-Pechinet, a assuré à EjePrime que “le volume des investissements dans le secteur logistique sera le même ou meilleur en 2020 qu’en 2019”. En ce sens, l’exécutif a assuré que “des opérations de plus de 50 millions d’euros ont déjà été clôturées ou réservées”.

 

Cependant, l’absorption de mètres carrés logistiques s’est effondrée par rapport à 2017 et 2018 sur le marché madrilène. Plus précisément, en 2019, 560.000 mètres carrés ont été contractés, soit 40 % de moins que les 935.000 mètres carrés de l’année précédente.

 

“Le volume d’investissement dans le secteur de la logistique sera le même ou meilleur en 2020 qu’en 2019”, déclare Vega-Pechinet

 

Vega-Pechinet a expliqué que cette chute est due à l’incertitude politique qui a fait que “de nombreuses entreprises n’ont pas donné suite aux décisions de louer de nouvelles installations logistiques. En outre, l’exécutif a souligné que les deux années précédentes ont été “particulièrement bonnes” grâce aux opérations fermées par Amazon et Inditex et a rappelé que l’absorption moyenne à Madrid au cours des dix dernières années est de 490.000 mètres carrés par an.

 

Dans le même temps, les rendements dans les zones primes des marchés de Barcelone et de Madrid ont continué à se contracter, atteignant une rentabilité de 4,75% dans les deux villes. À cet égard, les deux principales villes espagnoles se situent dans la même ligne que Bruxelles et Dublin, avec un rendement de 5,25 % chacune, Berlin, avec 4,5 %, ou Amsterdam et Paris, avec 4,25 %.

 

Le revenu moyen des zones primes de la première couronne de Madrid se situe entre 4,25 euros et 5,5 euros par mètre carré par mois, alors que dans la deuxième couronne, il se situe entre 3,5 euros et 4,75 euros par mètre carré par mois, et dans la troisième couronne, entre 2,6 euros et 3,4 euros par mètre carré.


Source et suite : EjePrime

Newsletter

79 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter