( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Marathon de Valencia : vers un record mondial ? 

 -  -  31797


Cette édition 2019 est déjà un record puisque 25.000 athlètes sont attendus, faisant de ce 39e Marathon, le plus grand d’Espagne. 

Les dossards mis en vente à peine l’édition 2018 terminée, ont été tous vendus, obligeant les organisateurs à créer une liste d’attente en cas de désistement. Ce dimanche 1er décembre, un nombre record de coureurs s’élancera dont une grande partie venue des quatre coins du monde puisque près de 40 % des participants sont étrangers. 

Avec 2.181 coureurs français inscrits, la France compte un bon contingent, mais ce sont les Italiens les plus nombreux avec 2.332 coureurs. La Grande Bretagne est le troisième pays en nombre de participants (1 196). À noter que la gente féminine est largement sous représentée puisque seulement 17 % des participants sont des femmes.

Si l’enjeu sportif et humain pour certains, est de battre un record ou pour d’autres, de terminer  entier cette longue épreuve de 42 kilomètres, le marathon Fondación Trinidad Alfonso est aussi un événement populaire, international et touristico-économique majeur pour Valencia : c’est d’ailleurs devenu sans aucun doute l’outil de communication et marketing touristique le plus puissant qui soit pour la ville : l’ événement projette au niveau international une image de ville dynamique, belle, moderne, estivale et accueillante, exactement ce qu’elle est d’ailleurs.

Juan Roig et sa “la Culture de l’Effort”

L’homme d’affaires et mécène Juan Roig, fondateur des supermarchés Mercadona est à l’origine de cette spectaculaire progression puisqu’il a décidé de prendre en main cette compétition via la fondation Trinidad Alfonso (du nom de sa maman défunte) créé en 2012. À l’époque, le nombre de coureurs ne dépassait pas les 6.000.

Son implication discrète mais efficace permet des résultats à la hauteur de ses espérances, car Juan Roig ambitionne depuis d’en faire une compétition emblématique, “le meilleur marathon d’Europe, pas seulement grâce à la présence des meilleurs coureurs, mais aussi grâce à la participation de tous les Valenciens”, (encouragés à venir soutenir les coureurs.) “Cela sera le plus grand marathon lorsque la ville le vivra aussi intensément que les Fallas” disait-il faisant référence aux fameuses grandes fêtes traditionnelles qui ont lieu chaque année en mars attirant des centaines de milliers de visiteurs et mobilisant une majorité d’habitants.

L’aspect logistique est également un pari puisqu’il faut gérer les milliers de volontaires ainsi que les services d’ordre et de sécurité (ambulances, polices et pompiers). Et sur le plan sportif, comme à chaque fois, tous tenteront d’améliorer les records du monde actuellement détenus par le kényan Eliud Kipchoge avec un temps de 2 h 1 min 39 s établi en 2018 lors du marathon de Berlin et par la kényane Brigid Kosgei, créditée de 2 h 14 min 4 s le en octobre 2019 lors du marathon de Chicago aux États-Unis. 

Cette année encore, Valence rêve tout naturellement de battre, ne serait-ce que de quelques millièmes de seconde ce record mondial, sorte de Graal qui donnerait à la troisième ville d’Espagne une notoriété aussi inédite que spectaculaire. 

L a u r e n c e    L e m o i n e

Newsletter

31 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter