( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Palma interdit les nouveaux hôtels et les extensions dans le centre historique

 -  -  29206


Le département de l’Urbanisme du Conseil municipal de Palma a approuvé la modification finale du plan général du règlement applicable aux établissements touristiques et aux auberges de jeunesse de la ville.

Cette modification vise à planifier et à réglementer l’activité touristique de Palma, comme expliqué dans un communiqué, et à repenser le modèle touristique pour qu’il soit durable.

Parmi les paramètres introduits, il y a le fait que les nouveaux hôtels ou extensions dans le centre historique ne seront pas autorisés, à quelques exceptions près. Le plan précédent permettait à n’importe quel bâtiment de la ville de devenir un établissement touristique.

Le conseiller municipal de Palma, José Hila, a souligné que la modification visait à “équilibrer l’activité et l’offre touristiques” face à “une augmentation des demandes de nouveaux hôtels”. Pour le conseiller municipal, “Palma ne mise plus sur l’augmentation du nombre de touristes, mais sur la qualité”. En outre, Hila a mis en valeur le fait que l’accord bénéficie du soutien “du secteur hôtelier et de la fédération des voisins”.

En outre, il a souligné qu’avec la nouvelle réglementation sur les utilisations touristiques et le zonage de la location touristique, également approuvée définitivement, “l’offre d’hébergement touristique est réglementée”.

Après l’approbation initiale du document, une période d’information publique a été ouverte – lors de la présentation de deux allégations – et les rapports correspondants ont été demandés en vue de leur approbation définitive par le ministère de la Défense, la Commission insulaire de la planification territoriale, la Direction insulaire du territoire et du paysage, la commission de l’environnement, des urgences, de l’intérieur et des ressources en eau-

Objectif principal

Comme l’a expliqué le conseiller municipal, le principal objectif de la modification du plan général est que l’utilisation du tourisme ne soit pas autorisée à remplacer les habitations existantes. En outre, les auberges seront également régies par la nouvelle norme. La Playa de Palma sera exclue de la mesure car elle est gérée par le Plan de Réforme Intégrée (PRI).

La proposition finale, comme la proposition initiale, propose trois domaines, comme l’a expliqué le directeur général de l’Urbanisme, Biel Horrach. Certains changements ont été incorporés:

Centre historique: Aucun nouvel établissement touristique ou auberge de jeunesse ne sera autorisé. Ils peuvent être situés dans des bâtiments classés comprenant au maximum trois maisons de plus de 300 mètres carrés. Ils doivent être des hôtels 5 étoiles, avec un maximum de 20 chambres. La nouveauté par rapport à l’approbation initiale est que la limitation s’appliquera également aux extensions, c’est-à-dire que les bâtiments qui souhaitent être agrandis doivent être catalogués et répondre à toutes les conditions. Au total ils devront se conformer au précepte de 20 chambres maximum.

Nou Llevant: Dans cette zone, les terres pouvant être attribuées à l’établissement touristique sont réduites. Avant la modification, la planification permettait d’affecter 100% des terres à un usage touristique. Maintenant, 10% de la constructibilité de cette zone peuvent être alloués. En outre, la construction de 2 550 maisons prévues par la planification devra être conservée.

Reste de la ville: Dans le reste de la ville, les conditions sont réunies pour la construction de nouveaux établissements touristiques et auberges. Ainsi, ils pourront être situés dans des espaces publics avec un minimum de 20 mètres.

Le transfert d’utilisation résidentielle devra se faire dans la même parcelle, il ne sera pas possible de changer de quartier. L’utilisation des établissements hôteliers et des auberges de jeunesse sera exclusivement touristique “pour favoriser la coexistence dans les quartiers”.

Selon les données du Conseil municipal, en juillet 2017, il y avait 38 établissements hôteliers dans le centre historique et 63 autres demandes en cours de traitement, ce qui représenterait une augmentation de plus de 165%. Ces licences ont déjà été délivrées et ont continué leur processus, de sorte que 83 établissements sont déjà ouverts, selon les données du ministère du Tourisme.

À Palma, il y a environ 47 900 chambres d’hôtels, dont 73% à Playa de Palma (35 000), exclues par cette modification. Dans le reste de la ville, il y a 9 500 places (20% du total) et dans le centre historique, 3 400 (7%). À la fin des 101 licences, les 4 342 chambres d’hôtels seront atteints dans cette dernière zone, un chiffre qui démontre que le nombre de chambres a doublé, puisque les 38 établissements en comptaient 2 149.

Source: Hosteltur

Newsletter

29 recommandation(s)
bookmark icon