( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Pourquoi est-il malgré tout possible de passer les fêtes en France ou de recevoir sa famille en Espagne ?

 -  -  522111


Les récentes mesures sanitaires prises aussi bien en France qu’en Espagne (avec des variantes selon les régions autonomes et des durcissements de dernière minute) ne devraient pas en principe affecter nos projets de voyages, et ce, pour plusieurs raisons.

La première est, qu’aucune autorité, aucun agent des forces de l’ordre n’a le droit d’interdire l’entrée d’un ressortissant à son pays d’origine : même en plein confinement et lorsque les frontières terrestres et aériennes étaient fermées, le droit pour un citoyen de regagner son pays était déjà garantit. Cela ne change pas. En clair, les fermetures perimétrales des communautés autonomes ne permettent pas de voyager entre les communautés mais n’empêche pas un Belge ou un français d’en sortir pour rejoindre son pays. Il peut même traverser plusieurs autonomies lors de son voyage : sur ces points, l’ambassade de France à Madrid a reçu des assurances et des éclaircissements de la part du ministère de l’Intérieur espagnol pour que les droits des ressortissants étrangers soient respectés.  C’est ce qu’indique officiellement le suppléant de la députée de la 5e circonscription des Français de l’étranger basé à Madrid, Stephane Vojetta. L’autre raison, c’ est que les mesures sanitaires actuelles n’affectent pas les entrées et sorties internationales par les ports ou aéroports (même de la Région de Valencia) car les gouvernements régionaux n’ont pas compétence pour fermer ou même limiter l’accès à l’espace Schengen. C’est aussi simple que cela. Par contre, une fois arrivée, le voyageur doit respecter la fermeture perimétrale et toute autre mesure sanitaire, comme tout le monde, sauf en cas de justification professionnelle ou urgence sanitaire.

Pour les provinces de Castellon, Valencia et Alicante, ces mesures se sont durcies : à partir de ce lundi 21 décembre, le couvre-feu passe à 23 h 00 sauf pour les 24 et 31 décembre où il est fixé à minuit. Les réunions de familles passeront de 10 à 6 personnes maximum les soirs de fête avec seulement 2 unités familiale possible et les voyages en dehors de la communauté sont finalement interdits même pendant les fêtes.

Rappelons qu’un test PCR négatif de moins de 72 h reste demandé par les autorités espagnoles (le texte en principe doit être rédigé en anglais ou castellano) et qu’il faut s’enregistrer pour l’obtention d’un QR code sur ce site gouvernemental.

Malgré plusieurs semaines d’amélioration, les contagions sont reparties à la hausse en Espagne et les épidémiologistes réclamaient des mesures strictes de limitation de la mobilité et des rassemblements.

Le système sanitaire est sous tension, avec plus de 20 % des lits de soins intensifs occupés par des malades Covid : un taux qui atteint même plus de 25 % à Madrid et près de 30 % en Catalogne et en Castille-et-Léon.

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

www.barcelona-expat-services.com

Newsletter

52 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter