( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Pourquoi Valencia est devenu le chouchou des expats …

 -  -  372157


Pourquoi Valencia est devenue le chouchou des expats

Les Valenciens sont vraiment fiers et les expats ne sont pas surpris… Le tout dernier classement InterNations/Bloomberg sur les meilleures et pires villes où vivre en 2021, vient tout bonnement de propulser Valencia en tête de peloton ! Numéro 1 sur une liste de 66 villes au total, selon la traditionnelle enquête effectuée auprès de 15 000 personnes de 173 nationalités différentes du réseau InterNations 

Mais que révèle vraiment ce classement qui relègue tout d’un coup Paris, Hong Kong et Londres au rang de villes sans attrait pour les expats ? Pourquoi cette année, 4 villes espagnoles sont dans le top 10 de ce classement ? Car juste après Valencia, arrive la ville d’Alicante puis en 6e position, celle de Malaga et en 9e Madrid. Lisbonne, Panama City, Singapore, Buenos Aires, Kuala Lumpur et Abou Dhabi complètent la liste des villes les plus cotées par les expats ayant répondus. Barcelone qui était 7e l’an dernier est passé à la 25e place.

Rappelons que ce classement n’a rien de scientifique, qu’il se fait sur la base du simple volontariat et l’on sait peu de chose sur le profil des personnes qui ont répondus à des questions portant sur le climat, le coût de la vie, les opportunités de carrière, la sécurité l’accès au système de santé ou encore les loisirs et la culture. Quoi qu’il en soit, ceux qui connaissent Valencia ne sont pas surpris par ce résultat ! Ce qui est surprenant, c’est que la troisième ville d’Espagne (qui en effet accueille de plus en plus d’expats avec une nette accélération depuis 5 ans) n’ait jamais été citée dans les autres classements, arrivant donc tout d’un coup devant tout le monde ! L’enquête qui a eut lieu au mois de mars (donc l’impact Covid est à priori limité) montre que les expats évoluent dans leur critère de sélection, avec une attirance plus prononcé pour des villes de tailles moyennes et européennes. Concernant Valencia, les personnes interrogées mettent en avant la facilité d’accès pour les soins de santé, le coût raisonnable du logement, l’offre “sports-loisirs -culture”, le climat de sécurité et le climat tout court. Par contre, une majorité déplore le faible attrait en terme d’opportunité de travail.

Il y a 3 ans déjà, nous écrivions ceci sur Valencia : “ni trop grande ni trop petite… Moderne, belle, bien desservie (trains, autoroutes, avions), Valencia est plébiscitée par les candidats à l’expatriation. Ici, la vie y est moins chère (30 % environ par rapport à Madrid), la météo est clémente (+ de 300 jours de soleil par an), les superbes plages de la Méditerranée n’attendent que vous et enfin les Valenciens commencent à vraiment s’ouvrir aux expats ! À tout cela, s’ajoute un autre point fort : la sécurité. Les taux de criminalité et de délinquance sont particulièrement bas ici et cela change tout : vivre au quotidien avec un vrai sentiment de sécurité n’a pas de prix et fait partie de ces “petites grandes choses”, pourtant invisibles, qui permettent de se sentir bien dans une ville. Cette caractéristique est très souvent évoquée par les nouveaux arrivants comme étant un facteur majeur et déterminant dans leur choix”. (Article complet ici)

Que les esprits chagrins qui ont peur que cette “publicité’ attire des hordes de nouveaux expats faisant flamber les prix de l’immobilier se rassurent : il y a de la place pour tout le monde, et malheureusement, la crise économique provoquée par le Covid à obligé un certains nombres d’expats à rentrer chez eux.

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

www.javea-denia-expat-services.com

Newsletter

37 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter