( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Quand l’hôtellerie de luxe transforme les ports espagnols

 -  -  991093


Inauguré en 2009, sur le port de Barcelone, l’hôtel W est devenu depuis l’un des bâtiments emblématiques de la ville. Sa construction a notamment permis au quartier de se dynamiser et d’accueillir une clientèle de luxe. Redynamiser les ports et attirer un nouveau public dans ces lieux, c’est également le souhait des villes de Cadiz et Málaga qui, elles aussi, ont lancé la construction d’hôtels de luxe.

À Málaga, un projet d’hôtel 5 étoiles qui fait débat

En 2017, c’est la ville de Málaga qui a annoncé le lancement du projet de l’Hotel Suites Málaga Port. Cet hôtel 5 étoiles a été sélectionné par la ville après un appel à projet. Son architecture a été pensée par le cabinet de José Seguí et c’est le promoteur et constructeur qatari, Al Bidda, qui est chargé de sa construction via le groupe Andalusian Hospitality.

L’hôtel de luxe prendra la forme d’une tour de 135 mètres de haut répartis en 35 étages, et sera érigé sur la plateforme Dique de Levante. Un investissement de 115 millions d’euros est prévu pour la construction. Le chantier devrait générer 1 280 emplois, puis la gestion de l’hôtel de 350 à 400 personnes, au moins la première année.

Au total, 350 chambres sont prévues ainsi qu’un espace commercial, un casino ou encore un auditorium. La partie basse de la tour sera ainsi destinée à l’accueil des clients et à la majorité des services. On y trouvera ainsi la salle du petit déjeuner, une salle d’événementiel, un espace de jardin, une piscine à débordement. La zone commerciale sera, elle aussi, située dans les étages inférieurs et sera composée de restaurants et de boutiques.

Dans la partie haute de la tour se trouveront les chambres, mais également un restaurant haut-de-gamme avec une vue panoramique au dernier étage. Un bar et un centre de bien-être devraient, eux aussi, être créés dans les étages supérieurs. Pour répondre aux exigences environnementales, le toit sera équipé de panneaux photovoltaïques permettant d’alimenter la tour en électricité. Enfin, un parking occupera le sous-sol.

Si le projet de l’Hotel Suites Málaga Port est soutenu par la municipalité, certaines associations écologistes et d’habitants s’opposent à la construction. Une des raisons de la contestation est la hauteur de la tour qui dépasse les autres monuments de la ville. Par ailleurs, certains remettent aussi en cause la rapidité avec laquelle le projet a été validé par différentes instances administratives. en effet, en ce qui concerne l’évaluation environnementale, il n’a fallu que quatre mois, au lieu de dix-huit habituellement, pour que cette dernière soit remise.

Néanmoins, la construction de l’hôtel est soutenue par la CEM (Confédération des Entrepreneurs de Málaga) qui regroupe 103 associations d’entreprises et 40 000 petites et moyennes entreprises. Cette dernière avance notamment les retombées économiques de ce projet sur la région. De plus, l’hôtel devra payer 15,5 millions d’impôts et 870 000 euros au port, un apport financier important pour la ville.

Les nouveaux projets de Cadix et Valence

Le 20 février dernier, c’est la ville de Cadiz qui a publié dans son Journal Officiel la demande de concession de l’entreprise Puerto América Cádiz S.L pour la construction et l’exploitation d’un bâtiment destiné aux activités hôtelières, commerciales, de restauration et autres services associés.

La société à l’origine du projet souhaite établir un hôtel en lieu et place du bâtiment Ciudad del Mar, abandonné depuis 15 ans, sur le port de la ville. Comme le veut la loi, un appel à projet présentant le même objectif d’exploitation ou non, a été lancé par la mairie pour une durée d’un mois.

 

Si Barcelone, Málaga et Cadiz sont parmi les villes ayant un hôtel ou un projet hôtelier en cours, Valence a, elle aussi, intégré un projet hôtelier dans les plans de reconversion de la Marina. Le 06 mars dernier le Consortium Valence 2007, entité qui gère la Marina de Valence, a approuvé la nouvelle stratégie d’utilisation de ce lieu emblématique de la ville. Ce plan comporte notamment le projet de construction d’un bâtiment d’une trentaine d’étages qui comportera un hôtel, mais aussi des bureaux et des espaces de coworking. Un projet qui doit permettre la promotion et la dynamisation de la Marina.

L’exploitation hôtelière des ports est en plein développement en Espagne. Nouveaux lieux touristiques où passent des milliers de croisiéristes chaque année, les ports vont devenir la nouvelle vitrine luxueuse des villes souhaitant attirer les riches touristes.

Photos et vidéos : Estudio Segui

Newsletter

99 recommandation(s)
bookmark icon