( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Réductions dans le luxe : le Covid-19 a un impact sur les prix des résidences “prime”

 -  -  36403


L’immeuble situé au 11 Claudio Coello a vu son prix ajusté de quinze à douze millions d’euros après la pandémie. Cet actif a été mis sur le marché il y a un an pour 27 millions. (EjePrime)

Le luxe fait des réductions. Pendant la pandémie, les investisseurs ont négocié pour faire baisser le prix de certaines propriétés prime, compte tenu de la paralysie des autres opérations et de l’incertitude du marché.

L’une des affaires conclues pendant l’état d’alerte a été l’achat du numéro 11 Claudio Coello. La mexicaine Maria Asuncion Aramburuzabala a acquis la propriété avec une réduction de 25% par rapport au premier prix convenu, selon El Confidencial.

L’actif a été mis en vente il y a un an pour 27 millions d’euros, mais en février dernier, l’investisseuse mexicaine est parvenue à un accord pour l’acquérir pour 15 millions. Enfin, Aramburuzabala a acheté le bâtiment pour douze millions d’euros.

Aramburuzabala a acquis le 11 Claudio Coello avec une remise de 25%.

La propriété, jusqu’à présent propriété d’un capital vénézuélien, sera transformée en onze maisons de luxe et Aramburuzabala prévoit de les vendre pour 8.000 euros le mètre carré. Les appartements auront entre 100 et 240 mètres carrés de surface.


Source et suite : EjePrime

Newsletter

36 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter