( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Riviera Maya ajoutera 3 nouveaux hôtels en 2022 avec un investissement de 421 M€

 -  -  32350


La destination fermée 2021 avec un taux d’occupation de 52%. (Hosteltur)

07/01/22

La Riviera Maya a progressé en 2021 vers la reprise de l’investissement hôtelier avec l’ouverture de quatre nouveaux établissements de grand luxe et l’ajout de 1.380 chambres à son offre d’hébergement, un développement de l’entreprise qui suivra cette année, lorsque la construction de trois autres hôtels, qui totaliseront plus de 2000 chambres, sera envisagée et investira environ 477 millions de dollars (421 millions d’euros). C’est ce qu’avance le directeur exécutif de l’Association des Hôtels de la Riviera Maya (AHRM), Manuel Paredes, qui signale que dans ce nouvel exercice on incorporera à l’usine hôtelière de la région un Hilton (avec un investissement de 400 millions de dollars), le Valentin Impérial (66 millions) et El Esplendor by Wyndham Tulum (11 millions), avec une offre supérieure à 2.000 chambres.

Riviera Maya a fermé l’année dernière avec 52.000 chambres en exploitation (43.771 de Solidaridad et 8.390 de Tulum) et des emplois ont été récupérés jusqu’à atteindre 86.000 directement avec l’ouverture de nouveaux hôtels de luxe tels que Nickelodeon Hotels & Resorts Riviera Maya et Xcaret Arte, entre autres, selon à l’association.
Le gestionnaire a également précisé que la destination licenciée en 2021 avec un taux d’occupation moyen de 52%, 20 points au-dessus des 32% enregistrés l’an dernier, mais en deçà des 79% de 2019
Précisément, en décembre dernier, Riviera Maya a clôturé avec une occupation de près de 76% de la demande de chambres en raison de l’afflux important de visiteurs nationaux et internationaux qui sont arrivés pour célébrer la fin de l’année à travers 2.686 arrivées aériennes nationales et 5.696 internationales .
Le président de l’AHRM, Toni Chaves, a souligné que le défi de cette année ne sera pas de baisser la garde, mais de renforcer les protocoles de sécurité pour continuer à maintenir la Riviera Maya comme une destination sûre contre COVID-19 et de nouvelles variantes telles que omicron et d’autres qui pourraient survenir cette année.

“Nous sommes confiants de continuer à travailler ensemble, gouvernement, société et entrepreneurs, pour agir avec responsabilité comme nous l’avons fait jusqu’à présent face à une pandémie qui n’est pas encore terminée”, a commenté Toni Chaves, qui a avancé qu’ils assisteront à la prochaine Foire Internationale du Tourisme (Fitur) ont déjà confirmé des réunions avec certains des principaux tour-opérateurs

Train maya

D’autre part, Chaves a applaudi la décision du président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, de travailler avec les hôteliers et les hommes d’affaires de la destination pour trouver un nouvel itinéraire du train maya qui a le moins de dommages pendant le processus de construction, en particulier au trafic routier que peuvent engendrer les milliers de touristes et de travailleurs qui empruntent quotidiennement cette importante autoroute.

« Le nouvel aménagement nous a déjà été présenté et nous travaillons sur de petites modifications convenues entre Fonatur et les associations hôtelières Riviera Maya et Tulum. Nous sommes les mieux placés pour poursuivre le dialogue dans un souci de connectivité qui profitera au développement et à la croissance du tourisme dans les Caraïbes mexicaines. Si nous réussissons bien à Quintana Roo, le Mexique s’en sort bien en matière économique et touristique », a-t-il déclaré.

Enfin, Chaves a souligné le soutien du gouvernement fédéral à une plus grande présence de la Garde nationale qui contribue à la sécurité des touristes et des résidents de l’une des principales destinations touristiques du Mexique et du monde.

Source : Hosteltur 

Newsletter

32 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter