( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Salaire Espagnol: inférieur de presque 500 euros à la moyenne européenne

 -  -  13724


D’importantes différences de salaire continuent d’exister entre les pays membre de l’Union européenne : travailler au Luxembourg rapporte en moyenne six fois plus qu’en Bulgarie, en Roumanie ou en Lettonie.

D’après une étude de la société Adecco, en 2019, le salaire moyen brut en Europe s’élevait à 2 172 euros par mois, ce qui est largement inférieur à la moyenne de 11 pays du centre et du nord de l’Europe, et largement supérieur à celle de beaucoup de pays de l’Est. L’Espagne se situe en milieu de classement bien que le salaire moyen pratiqué soit bien en dessous de la moyenne européenne.Le Luxembourg et le Danemark sont les deux pays qui rémunèrent le mieux leurs salariés ; les travailleurs luxembourgeois touchent en moyenne 3 250 euros bruts par mois, les Danois, 3 175. L’Allemagne, moteur historique de l’Europe et 4e économie mondiale, est à la 3e place du podium avec 2 868 euros bruts par mois. Non loin derrière, on retrouve les Pays-Bas, l’Irlande et l’Autriche, avec un salaire brut moyen de 2 700 euros en 2019. La Belgique, avec 2 600 euros, se place en 7e position, juste devant le Royaume-Uni (2 518 euros). Sous la barre des 2 500 euros par mois, la Finlande, la France et la Suède se maintiennent au-dessus de la moyenne européenne.

L’Espagne, classée 12e

Aux 12e et 13e places, l’Italie et l’Espagne sont en dessous de la moyenne européenne avec respectivement 2 052 et 1 694 euros bruts mensuels en 2019 : en Espagne, la rémunération des salariés est 22 % inférieure à la rémunération moyenne Européenne, ce qui correspond à une différence de 478 euros par mois soit plus de 5 700 euros par an.Un fossé salarial sépare certains pays du reste du classement, puisque Chypre et Malte affichent un salaire brut moyen bien en dessous des 1 400 euros : à Chypre et Malte, la rémunération moyenne s’établit à 1 345 euros, en Slovénie, à 1 296 euros et au Portugal et en Grèce, à seulement 1 000 euros. 10 pays membre de l’Union européenne affichent un salaire brut moyen à seulement 3 chiffres, tous sont des pays de l’Est : la République Tchèque se place en tête de cette seconde liste avec 998 euros mensuels alors que les trois salaires les moins élevés sont en Lettonie (694 euros), en Roumanie (681 euros) et en Bulgarie, le seul pays où la rémunération moyenne n’atteint même pas la barre des 500 euros par mois.

Le fossé entre pays développés et pays en voie de développement

L’étude d’Adecco montre que l’Espagne est en assez bonne position en comparaison avec les pays de l’Est de l’Europe, mais pas par rapport aux pays les plus développés de l’Union européenne.La différence de salaire entre l’Espagne et l’Allemagne atteignait 1 174 euros par mois en 2019, soit 14 088 euros par an, ce qui correspond à un écart de 40,9 %. Ainsi, en Espagne, un salarié moyen doit travailler 20 mois de plus par an s’il veut toucher autant qu’un salarié allemand et 17 mois s’il veut gagner autant qu’un Français.Ces chiffres sont en soit intéressants, mais pour l’être d’avantage, ils doivent être mis en perspective par rapport à l’indice des prix à la consommation, à la pression fiscale et à la qualité de la vie en général.

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

www.javea-denia-expat-services.com

Newsletter

13 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter