( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Seuls 10% des hôtels en Espagne sont ouverts

 -  -  471283


En 2020, les nuitées des étrangers ont diminué de 90% et celles des Espagnols de 85% 95% des travailleurs du secteur hôtelier en Espagne ont subi un ERTE ou sont en ERTE “Nous ne sommes pas optimistes pour l’année 2021”, déclare le Secrétaire général du CEHAT. (Hosteltur)

Il convient de rappeler que l’Espagne possède une industrie hôtelière composée d’un total de 17 116 établissements, selon les chiffres de l’INE. Pendant les mois d’été de pointe, tous ces hôtels emploient directement environ 282 000 travailleurs.

Le fait qu’à l’heure actuelle, seuls 10% des hôtels en Espagne accueillent des clients, il y a environ 15 400 établissements fermés, contre seulement 1 700 ouverts.

“L’été dernier, nous avons eu une petite reprise, mais ce n’était même pas 10% des opérations normales”

«L’année 2020 a été catastrophique pour le secteur touristique espagnol. Nous avons eu une petite reprise durant l’été, mais cela ne représentait même pas 10% des opérations normales», explique le secrétaire général du CEHAT.

Par ailleurs, “le secteur a connu une baisse de 90% des nuitées des étrangers et de 85% de celles des clients espagnols”, ajoute Estalella. Voir aussi Frontur: c’est la photo du cataclysme 2020.

Et pour le moment, “il n’y a même pas 10% d’hôtels ouverts et pratiquement 95% des travailleurs du secteur ont subi un ERTE ou sont en ERTE”, dit-il

“Pas optimiste pour 2021”
Dans la perspective de cette nouvelle année, le secrétaire général du CEHAT n’est pas non plus optimiste.

«Nous espérons qu’avec les vaccins et un certain regain de confiance dans les voyages, nous pourrons récupérer quelque chose à partir du second semestre 2021. Ce qui se passe, c’est qu’il y a des secteurs qui vont passer un très mauvais moment», dit-il.

En ce sens, Ramón Estalella indique que “les destinations avec un manque de connectivité aérienne et d’autres segments de marché auront de nombreuses difficultés de survie s’il n’y a pas d’aide directe, s’il n’y a pas de plan de reprise de la demande”.

“Par conséquent, nous ne sommes pas optimistes pour l’année 2021. Tout dépendra de la durée de la pandémie et du manque de demande.”

“Nous devons avant tout penser à tous les travailleurs et ne pas détruire les entreprises car sinon, nous ne pourrons pas récupérer”, conclut Ramón Estalella. Voir aussi Le CEHAT demande l’extension des ERTE tout au long de 2021 et l’aide fiscale.

Source et suite Hosteltur

Newsletter

47 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter