( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Vaccin : quid des étrangers installés en Espagne ?

 -  -  234779


Les Français installés hors de l’hexagone sont nombreux à se demander s’ils ont le droit de se faire vacciner là où ils vivent : le vaccin contre le Covid 19 concerne presque 1 million et demi de Français de l’étranger (les moins de 18 ans ne sont pas pris en compte, car ne sont pas dans la cible des personnes à vacciner), et 70% de ces français, vivent dans des pays où la vaccination est possible et “reconnue internationalement” puisque s’agissant des vaccins PfeizerModernaAstrazeneca, contrairement aux vaccins russe et chinois qui ne le sont pas.
En Espagne, le nombre de personnes vaccinées avec les deux doses, dépasse à peine 1 million selon les derniers chiffres du ministère de la Santé et un site internet dédié à la question est accessible ici (https://www.vacunacovid.gob.es) pour répondre à la plupart des questions.
Les 17 régions autonomes gèrent l’organisation et la logistique afin d’administrer à au moins 35 millions de personnes (70 % de la population) le vaccin via les centres de santé publique : ici, le système de santé est différent puisque divisé en 2 : le public et le privé et pour le moment, les médecins et hôpitaux privés n’ont pas d’autorisation du gouvernement espagnol pour posséder des stocks de vaccins et donc pour vacciner. On imagine que cette situation pourrait évoluer dans les prochains mois, mais à ce stade rien ne l’indique.

Pas de SIP, pas de vaccin ?

A priori, ce sont les centres de santé publique qui appelleront eux même les assurés sociaux pour leur proposer un rendez-vous… Mais les personnes ne bénéficiant pas de la couverture santé de la sécurité sociale espagnole (car affilié au privé ou sans aucune couverture) pourront-elles se faire vacciner ? En principe, oui, si l’on en croit les déclarations des responsables politiques qui affirment prendre en compte les populations étrangères vivant sur le territoire espagnol. L’affiliation au système de la sécurité sociale espagnol devrait être un plus, mais est seulement possible pour ceux qui cotisent ou ont cotisés assez longtemps pour être titulaire de la fameuse SIP, cette carte sésame qui donne droit à la couverture sanitaire. Devrait fonctionner aussi, la carte européenne de santé, pour ceux qu’ils l’ont. Pour les autres, les centres de santé pourraient prévoir une carte SIP spéciale pour les résidents (ayant officiellement leur résidence en Espagne) et souhaitant être vaccinées.

D’une manière générale, en Espagne, la vaccination est volontaire, gratuite et prioritaire pour certains groupes comme les personnes âgées, le personnel sanitaire et social, les personnes handicapées ou ayant une comorbidité.
Même si les doctrines vaccinales dans les différents pays, lorsqu’elles existent, sont convergentes, la majorité des gouvernements n’a pas encore su expliqué en détails les modalités de vaccination de ses résidents étrangers. Il faudra encore attendre plusieurs mois pour le savoir, car les autorités semblent elles-mêmes naviguer à vue, un peu dépassées par une logistique parfois confuse. 

Laurence Lemoine

valencia-expat-services.com/

javea-denia-expat-services.com

Newsletter

23 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter