( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Valence préférée à Barcelone par The New York Times

 -  -  44928


Séjourner à Valence plutôt qu’à Barcelone ? C’est ce que préconise The New York Times dans un article multimédia publié la semaine dernière.

Pour sa rubrique voyages, le journal a sélectionné six villes alternatives pour échapper au tourisme de masse à Santorin, Amsterdam, Dubrovnik ou encore Barcelone.

Le journaliste Andrew Ferren revient sur les désagréments dont souffre actuellement la ville catalane: la saturation touristique, les agressions des prostituées de las Ramblas envers “des touristes trop éméchés pour se défendre”. Il atteste qu’avec ses 1,6 millions d’habitants et ses 30 millions de touristes par an, la ville de Barcelone est d’ores et déjà considérée comme “la future Venise”.

Pour éviter tout cela, le journaliste préconise donc un séjour dans “la troisième plus grande ville d’Espagne, avec ses 800.000 habitants et ses quelques deux millions de touristes par an”. Pour convaincre ses lecteurs, Andrew Ferren propose un bref résumé de l’histoire de la ville et met en avant son architecture, décrit La Lonja comme une visite incontournable, et met l’accent sur les marchés centraux et “les quartiers animés El Carmen et Russafa” qui regorgent “de galeries, de cafés et d’art de rue attrayant”.

Le journaliste livre également des adresses pour les logements: l’Hôtel Marqués House et le NH Collection Valencia Colón pour “leurs intérieurs élégants et maximalistes signés Lorenzo Castillo” ou encore Las Arenas Resort and Spa. Et pour déguster une bonne paella, il recommande le chiringuito La Marcelina, le restaurant Saiti de Vicente Patiño ou encore celui de Ricard Camarena à Bombas Gens. Une liste de bonnes adresses pour organiser son prochain séjour à Valence sans perdre une seconde.

 

Camille Sánchez

 

Newsletter

44 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter