( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

Valencia et Elche palme d’or de la rentabilité immobilière

 -  -  30474


Parmi les 20 villes les plus peuplées d’Espagne, Elche et Valencia prennent la pôle position avec un rendement respectivement de 5,78 % et de 5,75 %, selon l’étude que publie cette semaine la plateforme d’annonce immobilière Fotocasa.

Les données se basent sur les prix des biens immobiliers proposés à la vente et à la location. Ces chiffres sont d’ailleurs semblables sur la plupart des villes de la Communidad Valenciana qui du coup, devient la région autonome la plus intéressante en termes de rentabilité immobilière. L’achat d’une maison à louer est dorénavant 2 % plus rentable qu’en 2008 (point d’inflexion du boom immobilier) où la rentabilité était de 4,2 %.

Ce chiffre s’explique par plusieurs facteurs concomitants : le prix des locations a augmenté de manière importante ces dernières années (une vraie petite flambée d’ailleurs à Valencia puisque l’on parle de 10 % d’augmentation par an environ) à cause du jeu de l’offre et de la demande et parce que, dans le même temps, le prix d’achat de biens immobiliers est resté raisonnable (comparé surtout aux villes de Madrid et Barcelone) puisqu’à Valencia, le coût d’achat reste inférieur de 40 % à ce qu’il était au moment le plus haut de la bulle immobilière.

Les investisseurs (petits et grands) de Madrid, Barcelone, mais aussi de Paris, Londres ou Berlin ont misé sur la troisième ville d’Espagne, attirés par les belles performances déjà obtenues alors que dans le même temps les rémunérations de dépôts bancaires ou la rentabilité de l’obligation espagnole ont considérablement baissé: les intérêts générés par un dépôt bancaire ne dépassent généralement pas 1,25 % sur 1 an et l’obligation espagnole a chuté cette année, passant de 1,41 % à seulement 0,27 %.

Après Elche et Valencia, les autres villes ayant une bonne rentabilité sont Córdoba (5,6 %), Zaragoza (5,5 %) et l’Hospitalet de Llobregat (5,5 %). Madrid est à 4,8 %, Málaga 4,6 et Barcelone 4,3 %.

Si les chiffres générés par les plateformes ou agences immobilières sont intéressants et informatifs, ceux qui représentent les vrais indicateurs sont ceux que publient les notaires puisque dans ce cas, il s’agit de transactions réellement formalisées.

 

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

www.barcelona-expat-services.com

 

Newsletter

30 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter