( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

WeWork se diversifie en Espagne et entre dans le “corporate” avec “Headquarters”

 -  -  17265


Les bâtiments, d’une superficie comprise entre 1.000 mètres et 2.000 mètres carrés, seront destinés à une ou deux entreprises seulement, avec des contrats d’une durée allant de trois à cinq ans. (EjePrime)

WeWork se diversifie. La société lance “Headquarters by WeWork”, une ligne d’activité spécialisée dans les immeubles corporatifs. La société d’espaces de bureaux flexibles prévoit d’atteindre en deux ans 30 bâtiments de ce type pour répondre aux besoins des moyennes et grandes entreprises en quête d’autonomie, selon des sources sûres d’EjePrime.

Les bâtiments de “Headquarters” auront une superficie plus petite que la plupart des bâtiments de la société, entre 1.000 et 2.000 mètres carrés. Au lieu d’offrir des espaces partagés qui caractérisaient jusqu’à présent l’entreprise, ces types de bâtiments seront destinés à une ou deux entreprises avec des contrats de location d’une période de trois à cinq ans.

Ce modèle, qui prévoit d’ajouter 30 bâtiments en Espagne dans deux ans, permet aux entreprises de choisir entre les conceptions proposées par l’entreprise, “optimisées pour différents styles d’exploitation”, selon les explications de la société. “Headquarters by WeWork intègre la conception et la stratégie dans un espace de travail”, détaille le site Web de la société.

WeWork fonctionne déjà comme ça aux États-Unis et au Royaume-Uni

WeWork fonctionne avec ce même modèle aux États-Unis. À New York, la société a récemment loué cinq étages au numéro 550 de la 7ème avenue, avec une superfice comprise entre 760 mètres et de 1.110 mètres carrés par étage.

Les bâtiments de “Headquarters by WeWork” seront situés à Barcelone et Madrid, villes où la société est basée en Espagne. Récemment, la société a ouvert un nouvel espace au numéro 39 de la rue María de Molina, dans la capitale espagnole. Avec l’ouverture de ce coworking, la société dispose de neuf espaces ouverts en Espagne.

Fondée il y a huit ans par Adam Neumann, WeWork a clôturé l’année dernière avec une perte de 1.930 millions de dollars (1.706 millions d’euros) en raison du gros investissement destiné à son expansion à l’échelle mondiale. D’autre part, l’entreprise a doublé son chiffre d’affaires en 2018, en atteignant 1.820 millions de dollars (1.609 millions d’euros).

Source et suite: EjePrime

Newsletter

17 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter