( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( )

World Day Paella : c’est demain !

 -  -  16479


Ici, à Valencia, (le berceau, faut-t-il le rappeler, de la fameuse paella ), la journée mondiale consacré à ce plat iconique ne dure pas seulement 24h mais 10 jours !
Depuis le 17 septembre et jusqu’au 27, la paella est à l’honneur avec une série d’événements gastronomiques organisée par les restaurateurs et responsables du tourisme.
Car ici, la paella est un sujet sérieux, et cette année en plus, la journée Mondiale tombe un dimanche, qui est justement le jour de la semaine où la paella se partage dans la plupart des familles “valencianas”… C’est d’ailleurs le jour, où, selon un mème à la mode “ A Valencia on voit plus de riz sur Instagram que dans les rizières d’Asie” puisque chacun y exhibe fièrement une photo de sa paella fait maison !

Cette année, Covid oblige, les choses se feront de manière plus “digitales” mais des concours de paellas seront bien sur organisés et les restaurants proposeront des menus sur cette thématique.

Avant d’être le plat que l’on connaît aujourd’hui, la Paella n’était en fait, qu’un grossier mélange de restes ! C’était, il faut le dire, le plat du pauvre puisqu’ au 18e siècle, les maîtresses de maison en panne d’inspiration et surtout d’aliments, mélangeaient les restes de poulets, lapins et haricots, au riz, cultivé à proximité. C’est à quelques kilomètres au sud de Valencia, là même où encore aujourd’hui se trouvent les principales rizières de la région, que la paella est née : la Albufera, cette grand étendue d’eau douce qui permet une parfaite irrigation, est considéré comme le lieu de naissance officiel de ce plat dont la notoriété est devenue planétaire. Après la guerre civile, la paella est choisie comme emblème culinaire pour exporter l’image de l’Espagne : afin de développer le tourisme, ce plat, qui a l’avantage d’être constitués d’ingrédients peu coûteux, est mis en avant, et cela, d’autant plus que les couleurs, le rouge du poivron et de la tomate avec le jaune du riz safrané, rappellent celles du drapeau espagnol.

Ce plat d’origine modeste donc, mais dont le coût dans certains restaurants n’a rien de modeste, s’est donc fait une place au soleil au fil du temps : la paella a depuis peu son symbole digital avec l’émoji qui la représente dans nos smartphones : ceci fut le fruit d’une très intense campagne menée sur les réseaux sociaux et jusque dans les bureaux d’Unicode (qui réunit Apple, Google, Microsoft, IBM y Adobe) société chargée de gérer les smileys ou émojis, cette langue imagée et internationale… C’était une première victoire et un pas supplémentaire vers l’obtention du label “journée mondiale”, octroyé en 2018.

Depuis, le 20 septembre est une excellente opportunité pour les responsables touristiques de la ville de Valencia de “vendre” la troisième ville d’Espagne comme destination gastronomique et comme acteur agricole important puisque 15 % de la production de riz espagnole vient de la région.

Laurence Lemoine

www.valencia-expat-services.com

www.javea-denia-expat-services.com

Newsletter

16 recommandation(s)
bookmark icon

Newsletter